La logistique des transports

La logistique des transports se décompose en trois principales activités : la détermination des réseaux de transport, la planification des transports et la gestion du parc de véhicules.

Détermination des réseaux de transport


Il s’agit d’analyser différents réseaux de transport et de choisir sur la base du coût global, des délais et de la qualité de service, la meilleure offre.  On détermine les parcours en portant un accent sur :

  • Le mode d’acheminement des produits (maritime, aérien, ferroviaire ; routier ou multimodal) ;
  • Les risques de transport (limitation du nombre de ruptures de charges, utilisation d’unités de transport intermodal) ;
  • La disponibilité des moyens logistiques (engins de manutention, zone de stockage) de part et d’autre de chaque point de transport ;
  • La sélection du réseau le moins coûteux et le mieux adapté aux marchandises que l’on souhaite acheminer.

Planification des transports


Une fois que les différents nœuds (points successifs) du réseau de transport sont déterminés, l’opération de transport proprement dite doit être planifiée. La planification des transports tien une place importante dans la gestion des tournées de livraison ; le transport inter-usines ou inter-magasins ; et est largement déployé au niveau des plates-formes de groupage/dégroupage.


L’activité de planification des transports consiste à prévoir et fixer dans le temps, les quantités, les dates et les lieux d’acheminement des marchandises. Ce qui permet d’effectuer à l’avance les ajustements et équilibrages nécessaires compte tenu de la capacité réelle de transport disponible et du taux de remplissage des véhicules.

Gestion du parc de véhicule


Bien qu’elle intègre quelques fois la planification des transports, la gestion du parc de véhicules est une activité essentiellement basée sur la gestion administrative et technique des véhicules de transport. Elle regroupe donc l’ensemble des activités dont le but est de suivre l’utilisation des véhicules et de garantir la disponibilité de ces derniers pour d’éventuels besoins de transport (mise en œuvre des contrôles techniques, mise à jour des documents de bords, suivi des chauffeurs, gestions des stocks de carburant et des pièces de rechanges).

Source:logistiqueconseil

Lu 1397 fois