Le métier

Nature du travail

Ses missions : étudier et analyser

Mesurer le champ de la pesanteur terrestre, étudier la nature des roches, recenser les zones sujettes aux tremblements de terre ou aux glissements de terrain... Autant de problématiques posées quotidiennement au géologue. Sa mission ? Étudier et analyser la composition et la structure de l'écorce terrestre et de ses constituants, solides, liquides ou gazeux.

Percer les secrets de la Terre

Sur le terrain, il ramasse des fragments de roches ou des fossiles, prélève du gaz sortant d'une roche volcanique, examine la composition d'un métal, sonde les océans pour trouver un gisement de pétrole. C'est à l'aide de ces différents indices qu'il élabore un scénario géologique. De retour au laboratoire, il analyse ces données, vérifie les hypothèses émises sur le terrain, effectue des recherches poussées et propose des interprétations sur notre planète.

Des spécialités à la pelle

Parmi les nombreuses spécialités, on peut noter : la géophysique (étude de la nature et de la structure interne de la Terre), la minéralogie (étude de la nature des minéraux des roches), la paléontologie (étude et analyse des restes fossilisés), la sédimentologie (étude de la formation des diverses strates de roches), la sismologie (étude des tremblements de terre), l'hydrogéologie (étude des eaux souterraines), la géotechnique (étude de la mécanique des roches et des sols).

Compétences requises

La tête...

Seul, un solide bagage scientifique n'est pas suffisant pour réussir dans ce métier. La pratique courante de l'anglais, voire d'une autre langue, est nécessaire au géologue pour analyser des données techniques et les traduire. La rigueur, la précision et le sens des relations sont également importants pour mener à bien les travaux de recherche et entretenir des contacts avec des interlocuteurs variés (experts, scientifiques, décideurs...).

... et les jambes...

Pour se rendre sur les chantiers terrestres ou sous-marins, une bonne condition physique est indispensable. Et ce, aussi, pour supporter des conditions climatiques variées, en France ou à l'étranger, en fonction des sites sur lesquels le géologue est amené à travailler.

... et l'informatique

Logiciels de cartographie et de géomatique (systèmes d'information géographique), logiciels de simulation et de modélisation 2D ou 3D : autant d'outils indispensables que le géologue utilise et maîtrise, et qui lui permettent de répertorier, cartographier et modéliser les observations faites sur le terrain.

Source: onisep

Plus dans cette catégorie : « Accès au métier Carrière »